Discussion entre inquisiteurs

Modérateurs : Kwiskas l'enclume, Morkai.e

Répondre
Avatar du membre
Morkai.e
Demi-Dieu Guildien
Messages : 2156
Enregistré le : 26 juil. 2012 : 7:34
Localisation : là où l'Empereur le souhaite

Discussion entre inquisiteurs

Message par Morkai.e » 20 mars 2018 : 22:39

Petite discussion faisant suite au scénario de Dark Heresy où un groupe d'hérétiques a tenté de faire tuer le gouverneur Guiltoner de Malar. Les agents de la maison du gouverneur travaillant pour l'Inquisition furent renforcer par un Space maries de la Deathwath
La pièce n'était éclairée que par les luminoglobes aux murs soutenus par des gargouilles et par le feu qui brulait dans l'immense cheminée. Les murs étaient décorés par d'immenses tapisseries représentant des membres des saints ordo combattant Xénos, hérétiques, sorciers et démons. Au centre de la pièce, de gros fauteuils en cuir entouraient une table basse ouvragée qui accueillait pour le moment une bouteille d'amasec et des verres de cristal.

Installé dans un des fauteuils, près d'un imposant loup endormi, un jeune inquisiteur portant un uniforme militaire discutait avec sa collègue une femme richement habillée au teint halée, assise dans un fauteuil antigrav. Près de la cheminée, un vieil inquisiteur, d'un manteau de cuir et coiffé grand chapeau portant le symbole de l'inquisition observait les buches en train de se consumer.


- Mon cher, je dois te remercier pour le prêt de ton homme, annonça le viel homme. Ce sieur Haktès a su monter une équipe efficace.

- Tu en viendrais à apprécier le Mechanicus, Alistair ?

- Pas tout ces membres, mais sans lui, les hérétiques de Malar aurait réussit à éliminer le gouverneur Guiltoner, ce qui aurait gêné mon enquête.

- Tu peux aussi remercier Téokhane, sans son habitude de ne faire appel qu'à la Deathwatch, on n'aurait pas eu le même résultat.

- Mes méthodes ne te plaisent pas, répondit la jeune femme en regardant son verre. Tu n'es pourtant pas le dernier à recourir à l'Astartes.

- Je ne critique pas tes méthodes, je m'amuse juste du fait que la moitié du temps où on croise un marines exterminateur en mission sur un monde impérial, c'est toi qui l'a envoyé. Et je sais très bien pourquoi tu n'accorde plus ta confiance à part à des Space marines. Moi aussi, je ne la place qu'en certains, conclu le jeune inquisiteur en posant sa main sur la tête du loup.

- Dans tout les cas, nos affaires sont liées, reprit le dénommé Alistair en se rapprochant de ses collègues. On sait qu'un groupe de nobles malarrien trafique des objets hérétiques et enlève des gens, surement pour des sacrifices ou pire. Les analyses faites sur le possédé qui a attaqué le gouverneur montrent qu'il s'agit d'un des disparus. Et ces nobles font surement partis de l'une des familles qui visait la place de gouverneur, les familles Reids, les Galard ou les Tivault. Et ils osent en plus user d'armes xénos.

- Armes xénos qui circulent depuis quelques temps via différentes pègres du secteur, alimenté par des libres marchands et un xénos "l'émissaire", ajouta Téokhane. J'ai demandé au frère capitaine Siegbert d'éliminer les membres de la pègre corrompu.

- Je suis au courant, d'ailleurs ça m'a fais bizarre que Tonutral t'engueule pour avoir employé des "méthodes trop brutales". D'habitude, c'est moi qui y est droit.

- En même temps, ajouta Alistair, je ne connait personne qui aurait l'idée de faire exploser les têtes d'un cardinal et de sa suite en plein bal du gouverneur de Gossius.

- Il était corrompu, j'avais les preuves et j'étais pas d'humeur à allumer un bucher. Et puis ça a mis de l'animation.

- Oui, c'est sur, répondit Téokhane, la moitié des notables d'un des plus important monde du système couverts de sang et de cervelle, ça fait un peu "d'animation". J'ai cru entendre que Tonutral n'avait toujours pas fini de gérer les lettres de réclamations.

- T'inquiètes, il les a fait brûler.

- Soit, revenons à nos grox. Malgré "le manque de discrétion de mon action", ma moisson a été bonne.

La jeune femme s'arrêta un instant car Alistair lui proposait de remplir son verre. Pendant ce temps, l'énorme loup venait de se lever pour s'étendre juste devant la cheminée en soupirant.

- Le nom de Milordse en apparut de nombreuses fois durant mes interrogatoires, reprit-elle après avoir remercié son collègue. Mais ce n'est qu'un pion au service d'une famille plus puissante, surement ceux qui ont fomenté l'attaque.

- Une idée sur l'identité de l'émissaire ?

- Un tau qui cherche à déstabiliser le secteur pour son empire, mais je n'arrive pas à le localiser.

- Ils sont loin de leur empire, s'étonna le vieil inquisiteur, qui reposa la bouteille d'amasec.

- Ce n'est pas le premier auquel j'ai affaire. Ils se déplacent via des réseaux de mercenaires kroots ou d'alliée humains. J'ai envoyé la Deathwatch contre ceux que j'ai pu localiser.

- Les hérétiques de Malar se sont servis de ces xénos pour armer leurs hommes, ajouta son jeune collègue. Surement grâce à l'argent de la revente des artefacts qu'ils extrayaient de Veralt.

- Là où Haktès enquêtait sur le trafic d'artefact, justement.

- C'est ça. Et vu que cette affaire qui concernait plutôt l'hérecticus, je te l'ai refilé.

- Et le marines que tu y as capturé, des infos sur son origine, s'enquit l'inquisitrice auprès de l'homme au loup. Certaines infos le reliraient aux Dark Angels.

- J'ai des infos, mais je préfère les garder secrètes. J'ai ici une copie scellée pour la Main, annonca-t'il en montrant un tube doré posé sur la table. Sachez quand même que j'ai rencontré le grand maitre Azrael. Je peux vous assurer de sa loyauté envers l'Empereur et du fait que celui que j'ai capturé n'était pas un membre de leur chapitre ou de leur descendant.

- Tu y es allé seul et sans escorte ? Tu ne craignais pas qu'ils t'éliminent ?

- Téokhane, s'ils l'avaient fait, mon enquête aurait été rapidement réglée.

- Dans tous les cas, nous nous devons de proposer notre plan d'action à la Main, annonça Alister en se relevant. Nous avons deux cibles, les hérétiques de Malar et les xénos.

Le viel homme s'approcha d'une toile montrant un space marines massacrant des hérétiques vetu de robes de bure. Le voyant se lever, le loup tourna sa tête vers lui comme pour s'assurer qu'il ne viendrait pas lui prendre sa place devant le feu.

- L'homme que j'ai fais interroger n'était pas en contact avec l'émissaire Tau, mais son frère, Aillero Milordse l'est. Il est actuellement sur Malar. Mais va bientôt quitter la planète. J'aimerais m'en charger. Une équipe d'extermination devrait suffire à capturer Milordse et à éliminer le Tau.

- Je suis d'accord avec toi, Téok', approuva le jeune homme en étendant ses jambes. Quant aux hérétiques, on tente de trouver une porte d'entrée dans les familles nobles. Alistair a déjà une liste de suspect.

- Effectivement, je soupçonne la famille Reids. Les seules pertes qu'ils ont eu lors de la tentative d'assassinat ont été des membres mineures ou gênants. Les autres étaient absents ou ont survécut, tout comme les membres éminents de leur alliés. Je pense avoir un moyen d'action contre eux : leur beau-frère, Ciarl Verelt-Reids, il va presque tout les jours à confesse Je pense pouvoir jouer dessus. Et il cherche a marier sa fille. Haktès a recruté une sœur qui veut rejoindre ordre famulous. Elle devrait faire l'affaire.

- Et dès que l'on aura assez d'élément contre eux, la Main n'aura plus qu'à procéder au jugement.

- On propose donc ce plan à la main, demanda Téokhane ?

- Oui, répondit Alister.

- Ca marche pour moi aussi. Pour Terra.

- Que périssent Ses ennemis, répondirent à l'unisson les autres inquisiteurs.

Les trois inquisiteurs levèrent leur verre et portèrent un toast, tandis que le loup se levait et s'étirait longuement en baillant.
Anciennement Cagouille, désormais Thomas/Morkai.e

"la vengeance est un plat qui se mange froid, et qui se réchauffe au lance-flammes !!!"

Répondre

Retourner vers « Histoires »